Définition :

“Le Commerce Équitable est un partenariat commercial, fondé sur le dialogue, la transparence et le respect, dont l’objectif est de parvenir à une plus grande équité dans le commerce mondial. Il contribue au développement durable en offrant de meilleures conditions commerciales et en garantissant les droits des producteurs et des travailleurs marginalisés, tout particulièrement au Sud de la planète. Les organisations du Commerce Équitable (soutenues par les consommateurs) s’engagent activement à soutenir les producteurs, à sensibiliser l’opinion et à mener campagne en faveur de changements dans les règles et pratiques du commerce international conventionnel” (Définition consensus FINE)

 

A cette définition, les organisations internationales de Commerce Equitable ont ajouté plusieurs objectifs :

  1. Améliorer les conditions de vie et le bien-être des producteurs en améliorant leur accès au marché, en renforçant les organisations de producteurs, en payant un meilleur prix et en ayant une continuité dans la relation commerciale.

  1. Donner un exemple de partenariat commercial basé sur le dialogue, la transparence et le respect.
    Protéger les droits humains en encourageant la justice sociale, des pratiques environnementales saines et la sécurité économique.

  1. Encourager les possibilités de développement pour les producteurs défavorisés, en particulier les femmes et les populations autochtones et protéger les enfants de l’exploitation dans le processus de production.

  1. Faire prendre conscience aux consommateurs de l’effet négatif du commerce international sur les producteurs de façon à ce qu’ils exercent leur pouvoir d’achat de façon positive.

  1. Mener des campagnes pour faire changer les règles et les pratiques du commerce mondial.



Source : http://www.commercequitable.org/lecommerceequitable.html

 

 

A la lecture de ce texte, on peut se poser quelques questions sur le but du commerce équitable internationnal, malgré le bien-fondé de ce principe, que tout le monde est en droit d’obtenir un revenu correct de son labeur, faut-il que :

  1. ce soit au détriment du bien-être de nos producteurs français ?
  1. les revenus de nos producteurs et artisans français baissent pour que les artisans et producteurs étrangers augmentent leur train de vie et que certains s’enrichissent ?

Cette organisation, qui est censée gérer le commerce international, s’intéresse t’elle à l’appauvrissement et à la détresse de certains de nos producteurs français ?